Les maladies des yeux

Les maladies des yeux 

Quelles sont les maladies les plus fréquentes touchant les yeux? Que signifient les troubles oculaires et comment les prévenir? Les yeux rouges, gonflés, secs ou douloureux, les orgelets, conjonctivites, glaucomes sont révélateurs de maladie (mal-à-dire) et sont à mettre en lien avec la colère, les sentiments d’injustice et d’impuissance inavoués, censurés. Comment les prévenir et comment les soigner naturellement?

L’organe sensoriel du Bois

En médecine chinoise, les yeux sont les organes sensoriel liés au foie et à l’élément Bois. Le Bois a dans le corps la gestion du foie, de la vésicule biliaire, de la colère, des tendons et ligaments, des ongles, des larmes. Le Bois insuffle au Qi un mouvement de montée dans le corps.

Les troubles liés aux yeux sont souvent causé par une montée de l’énergie. Le Qi s’élève et stagne dans le haut du corps soit parce que parce que certains points clefs du corps faisant office de douane ne s’ouvrent pas, soit à cause d’une chaleur interne.

L’origine des troubles est souvent émotionnelle

Les yeux rouges ou les yeux gonflés sont des symptômes fréquemment vus. C’est un symptôme de montée d’énergie et montée de feu. Les deux causes citéespeuvent s’entraîner l’une l’autre. Ces rougeurs, douleurs ou gonflements oculaires invitent à se demander quelle colère nous avons intériorisé. Les personnes sont souvent elles-mêmes totalement ignorantes du fait qu’elles entretiennent de telles émotions. Il s’agit d’une véritable censure. Le corps somatise quand une émotion est inavouable, d’où les dits que les maladies sont des « mal-à-dire ».

Exprimer, verbaliser ce que l’on ressent pourrait suffire à dissiper ces troubles. Cela ne changerai peut-être pas l’environnement externe (l’entourage, la société, la famille etc) mais change radicalement l’environnement interne, ouvre des voies de circulation permettant de gérer et évacuer le surplus d’énergie.

Les yeux rouges, orgelets, conjonctivites, glaucomes et autres tensions ou inflammations expriment une situation vécue comme injuste ou devant laquelle on se sent pas d’accord mais désespérément impuissant, et surtout à laquelle on s’interdit de penser. Un événement que l’on ne parviendrait pas à digéré et que nous tentons de nous forcer à avaler. 

 

Les conséquences possibles

En soi, les troubles oculaires ne sont pas un symptôme très grave, mais si l’excès d’énergie du Bois se maintien, il va finir par déséquilibrer l’énergie des autres éléments. 

Au bout de quelques années, des signes de déprime voir de dépression peuvent s’installer.

  • Le Bois en s’amplifiant déséquilibre l’énergie de la Terre et perturbe la digestion. L’estomac va se contracter, provoquant du stress, une baisse du système immunitaire, des fatigues post-prandiales ou des « insomnies de l’estomac », c’est-à-dire réveils nocturnes fréquents. La rate va à son tour se bloquer, provoquant une mauvaise mémoire, une mauvaise organisation, et va se mettre à beaucoup ruminer et ressasser, entretenant la stagnation de colère apparue en premier lieu. 

 

  • A la prochaine étape, le Bois va exagérément puisé dans l’énergie de l’Eau et perturber la stabilité, l’assurance et la confiance. Les peurs et inquiétudes ont de plus en plus de mal à être raisonnée, provoquant de l’angoisse (voir des crises d’angoisse), du stress, de l’anxiété, incertitude, doute, difficultés d’entrevoir ses potentiels d’évolution dans la vie… de la peur sous toutes ses formes. 

 

  • Au bout de quelques décennies, si le déséquilibre ne se rétabli pas, des stagnations morbides apparaissent: c’est la création de cancers.

Comment prévenir de manière naturelle ?

  • L’intelligence émotionnelle: en amont, il est bon de développer son QE: son Quotient Emotionnel. L’intelligence émotionnelle , c’est la capacité de comprendre et nommer ses besoins et ses émotions et de les communiquer, et comprendre et nommer les émotions des autres et de les communiquer. Plus l’intelligence émotionnelle est développée, moins le corps ne somatise.

 

  • La diététique: hormis les céréales qui nous sont relativement neutres (blé, riz, sarrasin, seigle, millet…) tous les aliments sont des agents (alicaments) et nous sont, selon les circonstances, soit poison, soit médicaments. En cas de troubles oculaires, privilégiez les aliments riches en vitamine A et B et les fruits de nature froide ou fraiches tels que la pastèque, la poire, les tomates, concombres, aubergines, courgettes. Evitez les fritures, la nourriture pimentée et les glaces.

 

  • Boire de l’infusion de Chrysanthème. Les fleurs de Chrysanthème se trouvent facilement dans les supermarchés asiatiques. Utiliser une pincée de fleurs pour une théière standard et en faire sa boisson principale de la journée durant une semaine.

 

  • Faire des bains de pieds. A condition d’utiliser l’eau la plus chaude possible (il faut que ce soit à la limite du supportable), les bains de pieds font descendre la chaleur. A répéter une fois par mois en prévention. 

 

  • Massage: masser le point 3 du méridien du foie et la pointe des oreilles. Si les deux yeux présentent des troubles, masser des deux côtés. Si ce n’est le cas que sur un seul oeil, masser le côté opposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.