Le diagnostic de la langue

Le diagnostic de la langue

Le diagnostic en médecine chinoise a 4 approches: questionner, sentir, palper, observer. Le diagnostic de la langue fait parti de la catégorie de l’observation. 

La langue est une carte indiquant l’état du corps entier. Certains considèrent son observation comme encore plus indicative que la prise de pouls. 

Le diagnostic de la langue se fait en 4 étapes : 

Connaître les principaux facteurs qui peuvent induire en erreur

La luminosité:

La LingShu dit: « A la lumière de la lune la langue est blanche, à la lumière de la bougie elle est jaune ». L’éclairage de référence pour l’observation de la langue est la lumière du soleil. Si cela n’est pas possible, assurez-vous de toujours regarder une même langue avec le même éclairage, ou cela risque d’induire des erreurs de diagnostic. Evitez également les sources d’éclairage multiples.

Les colorations alimentaires

Beaucoup d’aliments colorent temporairement la langue: le café ou la réglisse la rend jaune, le lait la blanchie, les noix épaississent l’enduit, le vin la rougie etc. Il faut garder ce point à l’esprit quand on est pas très expérimenté ou vous risquez de faire des bonds en arrière et inquiéter les personnes qui vous ont tiré la langue. Une fois que l’habitude est prise et que le coup d’œil est affiné, plus d’inquiétudes à avoir : les marques de coloration alimentaires deviennent de plus en plus évidentes, même quand c’est dû à un aliment avec lequel on est pas familier.

L’âge et le sexe

Pour l’âge, la langue marque de la même manière que le reste du corps. Une langue de personne âgée est moins tendre, plus rêche et craquelée. Ce n’est pas un facteur pathologique. Le sexe influence peu la langue si ce n’est que les femmes en période de règles ont parfois la langue un peu plus rouge que de coutume, surtout la pointe. Là encore l’habitude permettra de distinguer la coloration physiologie de la coloration pathologique. En cas de doute, posez la question, et si c’est le cas, laissez cet aspect de côté pour ne pas trouver des problèmes là où il n’y en a pas. 

Comprendre qu’indique l’état et la couleur de l’enduit

L’enduit est très indicateur de l’énergie de la terre car il est produit par le Qi de l’estomac. Quand une maladie survint, il est généralement impacté en amont de la langue, mais si la maladie s’installe dans les couches profondes, la langue en garde la marque mais l’enduit se reforme. 

Un enduit sain est fin, transparent et recouvre toute la langue. Il s’enracine en elle, c’est à dire que si on le racle avec un abaisser de langue ou si la personne la racle elle-même avant de la tirer, l’enduit se reforme ensuite car il est généré en permanence. 

Quand ce n’est pas le cas, l’enduit peut:

  • Changer de couleur et devenir blanc, jaune, gris, noir…
  • Changer de consistance et devenir huileux, pâteux, déraciné…
  • Disparaître partiellement (la langue est alors dite « en carte ») ou entièrement.

Comprendre ce qu’indique l’état et la couleur de la langue

     L’état de la langue est le facteur le plus important. Si elle « a du  Shen » (神, esprit), la capacité de génération est bonne et le pronostic est encourageant: peu importe les symptômes, le patient est en voie de guérison. Quand elle « n’a pas de Shen », pas question d’arrêter le traitement! Une rechute ou une aggravation sont peut-être proches. 

Une langue saine: la langue « qui a du Shen » (有神 YouShen) est agile et ses mouvements sont en adéquation avec la volonté de la personne. Elle est rose (naturellement plus pâle en hiver et plus foncée en été) avec éclat. Elle est bien proportionnée par rapport à la bouche et ne présente pas de goût ni de sensation particulière en l’absence d’aliments.

Dans le cas contraire, elle peut:

  • Changer de couleur et devenir pâle, grise, rouge ou noire…
  • Voir ses mouvements influencés par la maladie et sortir de travers, trembler, tomber hors de la bouche ou ne pas pouvoir être correctement tirée…
  • Changer de forme et s’affiner, s’épaissir (elle est alors marquée par les dents), se craqueler, se fendre…

Diagnostiquer les organes

Les deux cartes utilisées pour lire la langue sont la carte par foyer et la carte par organes. 

Si une maladie touche un organe et n’est pas traitée, elle s’étend dans le foyer où se situe l’organe. L’inverse se produit aussi: un foyer malade impacte les organes qu’il contient. Notons qu’un foyer malade est avant tout un foyer avec une mauvaise circulation. Un foyer dans lequel le sang, les liquides et le Qi circulent bien évacue les perversités tout seul.

La carte par foyer découpe la langue en trois parties. Dans ces trois parties, on redécoupe par territoire d’organe. La pointe indique le foyer supérieur, qui contient le coeur à son extrémité, et les poumons. Le segment central, entre la pointe et la racine, indique le foyer moyen avec l’estomac et la rate au centre et le couple foie-vésicule biliaire sur les côtés. La foyer inférieur, à la racine, a un enduit naturellement un peu plus épais. Il indique l’état des reins.

Le diagnostic de la langue est un sujet d’étude riche et vaste que cet article ne fait que survoler. Pour le maîtriser, il faut comprendre à quoi est dû chaque changement apparaissant sur la langue. Qu’est-ce qui provoque un enduit huileux ou jaune? Une teneur en sang plus élevée dans les papilles, la rendant pointillée de rouge? Pour plus d’approfondissement, vous pouvez vous référer à mon manuel de diagnostic de la langue et tout savoir depuis l’ensemble des facteurs d’influence jusqu’aux langues spéciales telles que les langues de cancéreux.

 

Voir aussi mes ateliers : cours sur le diagnostic de la langue dans la rubrique « formations ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.