L’auriculothérapie

L’auriculothérapie

Origines

     La première apparition de l’utilisation des oreilles en MTC se trouve dans le HuangDiNeijing, tel que:

ce passage dans le SuWen: 

« 尸厥 不已,以竹管吹其两耳 » (Shī jué bùyǐ, yǐ zhú guǎn chuī qí liǎng ěr: En cas de perte de conscience, souffler dans les deux oreilles avec des tuyaux de bambou), 

ou ce passage dans le LingShu: 

« 邪在干,两胁中痛 取耳间青脉以去其掣 » (Xié zài gàn, liǎng xié zhōng tòng qǔ ěr jiān qīng mài yǐ qù qí chè: Si le pervers est dans le foie et que les espaces intercostaux sont douloureux, manipuler les vaisseaux bleus des oreilles).

     C’est ainsi que la médecine chinoise s’est attribué la science de l’auriculothérapie, bien que ce soit en vérité un français, le docteur P.Nogier, qui la créa telle que nous la connaissons aujourd’hui, c’est à dire une carte de réflexologie. 

Fonctionnement

     La réflexologie est différente du système des méridiens de la médecine chinoise. Elle fonctionne sur un système de carte. Selon la réflexologie, toutes les parties du corps peuvent présenter des cartes reflétant le reste du corps. En stimulant un endroit de la carte, on libère et optimise le métabolisme de la partie du corps reflétée par cet endroit de la carte. Les cartes connues et validées à ce jour sont celles des oreilles, des mains, des pieds, du visage et des yeux, ainsi qu’une moins connues et plus intime: les organes génitaux. Cette dernière carte est un des piliers de la sexologie taoïste. D’autres cartes sont en cour d’élaboration comme celle du nez ou des dents. 

     Pour se figurer à quoi correspondent les parties de l’oreilles, il y a l’image du nourrisson: imaginez un dessin de bébé à l’envers en filigrane sur la carte, c’est-à-dire la tête en bas arrivant sur la lobe et les pieds arrivant sur la pointe de l’oreille. Vous vous souviendrez que les yeux et les oreilles sont plus bas que la langue et des dents, eux-mêmes sous la nuque, qui est surmontée du coeur et des poumons, puis de l’estomac et de la rate, etc. Le dos de l’oreille, lui, est de le sens du placement des organes dans le corps et les poumons se trouvent plus haut que la rate, elle même plus haute que les reins.

Utilisation

     L’auriculothérapie utilise la carte de l’oreille. Elle s’en sert pour diagnostiquer et soigner. On y utilise principalement comme outils des billes ou des aimants, mais on peut aussi y mettre des médicaments de pharmacopée ou souffler sur des points précis. La médecine chinoise traditionnelle les masse ou les fait saigner. Les acupuncteurs se servent de l’auriculothérapie comme d’une méthode adjacente au même titre que les ventouses ou le GuaSha et peuvent y mettre des aiguilles. Les boucles d’oreille finiraient par rendre le point sur lequel se trouve le trou inutilisables (c’est souvent l’espace des yeux) mais les stimuleraient au début. 

     Les diagnostic des oreilles est surtout de la catégorie observation des quatre temps du diagnostic: on observe à l’oeil nu ou à la loupe s’il y a des rougeurs ou des grosseurs, ou autres manifestation. La palpation peut aussi s’y mettre: on presse avec le doigt ou une sorte de stylo fait pour ça les points du centre de l’oreille au parties externes pour voir s’il y a des points douloureux ou qui provoquent chez le patient des froncements de sourcils, des vertiges ou pertes momentanée de vision, des sursauts ou des perturbations dans la respiration. 

     L’auriculothérapie, si elle est bien approfondie, permet de prévenir et soigner énormément de choses. Ses techniques les plus répandues permettent de maigrir, de soigner les insomnies ou d’arrêter de fumer, mais elle a plusieurs centaines de formules en dermatologie, pédiatrie, gynécologie, psychiatrie ou encore chirurgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *